-Je peux te poser une question?

-Dis-toujours

-Elle ne te manque pas ta roue?

-Je n'en suis pas sortie depuis assez longtemps pour éprouver un sentiment de manque. En fait, ul me siffit ded regerder sur le sol pour voir son ombre encore. Comme un cailllou qui tenterait de m'écraser Mais tu sais, elle cherche à me récupérer par plein de moyens. Les gens qui voient d'un mauvais oeil que je prenne mon indépendance parce qu'ils ont peur de ne plus avoir d'influence sur moi ou alors par peur que je ne les aime plus peut-être.

-Tu pourrais y retourner de temps en temps, non?

-Certainement pas, si j'y retournais, je serais infidèle à ce que j'ai décidé, à ce que j'ai décidé d'être. Cette nouvelle personne, ce nuveau moi en mieux que je veux créer. Si je retournais dans la roue, on essaierai de m'y garder, de m'y enfermer à nouveau. A quoi aurait servi mon travail alors?

-Mais tous ces gens dont tu parles, tu ne les verras plus?

-Si bien sur. Certains moins souvent, certains plus du tout effectivement, d'autres au contraire qui se réjouiraient du nouveau hamster que je suis devenue avec un plaisir inouï. Je ne casse pas toute ma vie. je ne brise que ce qui m'empêche de vivre mieux, de respirer convenablement. Je fais exploser des blocs de la roue qui m'empêchais même de tourner dans cette roue. Et pour en arriver là, jedois faire des sacrifices. Sacrifier certaines personnes ne sera pas un proiblème. D'autres, si. Les plus proches qui ne comprennent pas que je veux juste changer et devenir quelqu'un de plus équilibré et de plus sain, ceux-là se sentent en danger.

-Je ne comprends pas...

-Attends,je t'explique. Depuis des années, ils me font tourner dans la roue. jejne leur en veux pas. C'est leur boulot. Ils m'ont montré comment tourner selon leurs conceptions de la roue. J'ai été obéissante, j'ai bien tourné avec quelques pauses parfois mais ce que tu ne comprends pas c'est que je ne veux pas rester dans la roue! Je suis à côté de cette roue maintenant Ma vie est en train de changer parce que j'ai décidé qu'elle allait changer et c'est moi qui ai pris la décision. C'est cela qui leur fait peur.Je ne serai même pas enroue libre puisque je serai libre de toute roue. Je vais cheminer sans tourner. Adieu les contraintes de cet objet de torture. Tu ne le ressens pas ce mal de tête permanent à force de tourner? Ce mal aux pattes? Et puis toujours les mêmes discussions, les mêmes engueulades, sur les mêmes sujets? A la longue c'est d'un pesant!!!

-Franchement tu as la trouille?

-Oui, bien sûr,je suis terrorisée de cette expérience mais j'en vois aussi les côtés positifs. je vois que je suis capable de prendre des décisions bonnes pour moi. Faire du tri dans ceux qui se disaient mes amis et qui ont fui devant le BiG Bang de la roue. Les explosions c'est normal, ça fout la trouille. Avec la famille , c'est plus difficile, je ne te le cache. Eux, et c'est ce que je te diusais tout à l'heure, ont peur que je ne les aime plus. Alors que je les aimerai différemment. La trouille, la peur, elle est là, à chaque fois que je fais un pas de plus en dehors de la roue, à chaque fois que je prends une décision que je sais bonne pour moi mais qui change tellement mes habitudes qu'elle a des conséquences qui m'affolent. Et puis, j'y repense sereinement. J'ai pris cette décision parce qu'elle me faisait du bien, parce qu'elle était bonne pour moi. Tu vois, même la peur se domine. De temps à autres, je jette un oeil sur vous qui tournez dans vos roues respectives et j'ai comme la sensation de respirer à plein poumons! Y a comme un goût de liberté et de sereinité. Et tu ne peux pas savoir à quel point c'est bon de se dire qu'on est un hamster en pleine en pleine mutation...

Je suis une sorte de X-Men version hamster en quelque sorte...