Après un rendez-vous très sérieux avec l'ergothérapeute (en fait c'est elle qui se prend qui se prend très au sérieux!), dans les liste des activités proposées, nous avons vite éliminer la vannerie (le fou-rire quand elle me l'a proposé), les perles (re-fou-rire!). restait donc l'atelier écriture. Bizarrement, celui-ci m'attira tout de suite. Allez zou, trois signatures de l'ergothérapeute, du psy, de l'infimière, de la femme d'entretien, de la dame de l'accueil (j'exagère à peine!) plus la mienne et zou! C'était parti!

Ce qui est bien à l'atelier écriture, c'est qu'y a pas foule! Quatre personnes. Thême du jour: écrivez le rêve d'une personnalité dont vous aurez tiré le nom au hasard. Je farfouille dans le sac en tissu et en lisant le nom, je ne peux pas m'empêcher de sourire: Françoise Sagan! Fait pour moi... Je vous livre le texte qui s'en suivit.

"Jacques! Jacques! Quelle heure est-il? Déjà seize heures et tu m'as laissée dormir. Idiot! Où est Denis? Si tu savais quel rêve fabuleux j'ai fait! D'ailleurs nous allons changer de voiture. j'en ai assez de la Maserati. dans mon rêve, il y avait une Jaguar. une verte intérieur en cuir beige. Ce sera d'un goût parfait. Une type E. Comme celle de mon rêve. Nous étions toi, Bernard, Florence et moi sur les planches de Deauville, sortant du casino. Comme le jour où j'ai gagné de quoi acheter la maison. Flo portait une robe longue, un peu transparente qui laissait deviner ses jambes; Bernard et toi avec vos vieux smockings (il faut d'ailleurs que tu en rachètes un). A nos côtés, un inconnu conduisait une type E. Bernard avait une bouteille de champagne à la main, ouverte et nous buvions de bon coeur, le champagne coulait sur nos cous. le bouteille ne se vidait jamais et nous n'étions pas ivres. Ou plutôt si, une forme d'ivresse qui m'était jusque là inconnue. la tête qui tourne un peu mais sans malaise. Florence trouvait encore drôle de raconter la blague préférée de Denis "qu'est-ce qui est vert et qui monte et qui descend?". Ce petit pois dans l'ascenceur était là, dans la Jaguar. Imagines-tu cela? Un petit pois dans une Jaguar? Encore du champagne, un cheval passa au grand galop. Son cavalier avait lâché les rênes et fermé les yeux. on aurait dit un centaure. Ton rire Jacques emplissait la plage, l'espace, l'univers entyier. Nous n'étions entourés que de notre amitié. Juste nous, seuls au monde, sûrs de toujours être là les uns pour les autres. Florence partitr en courant, volant la bouteille de champoagne à Bernard qui la poursuivit. Tu t'approchas de moi de moi doucement. ta main sur mon épaule se faisait légère et forte à la fois. Tu m'as suggéré fort habilement de mettre le piano dans l'herbe. Tu es un tricheur mon Jacques, le livre sort dans une semaine. rarement je n'avais ressenti une telle plénitude. le bonheur d'être ensemble, avec ceux que j'aime et qui sont tout pour moi. L'inconnu dans la Jaguar qui nous suivait toujours te tendit une autre bouteille de champagne, ouverte elle-aussi. Après plusieurs gorgées, tu t'exclamas:"j'ai le titre deton prochain roman: "du champagne dans la Jaguar". je me suis éveillée à ces mots, sûre de tenir mon prochain titre! Maintenant, viens, j'ai envie de boire du champagne avec vous tous pour fêter mon futur roman."

Certes, le texte est un peu faiblard mais je pense sincèrement que je me sentais tellement pleine d'énergie nouvelle qui m'a été insufflée par vos marques d'amitié. Hé oui, un hamster hors de sa roue a des amis fabuleux!